Bien-êtreIdées de sorties

Chaque histoire a sa musique, écoutons nos artistes…

Quand on aime un film, on garde sa bande-son en tête pendant très longtemps. L’histoire que vous écrivez à Green Resort possède une musique propre, un univers sonore original et chaud, composé avec soin de personnages attachants et animés d’un irrésistible talent. La suavité du Brésil, l’impertinence de l’enfant du pays, des notes de jazz, des surprises de Rio, de Polynésie, des cadences gasconnes… découvrons ceux qui donnent ici le tempo.

Dom & Danaé, la douceur d’une caresse brésilienne

« Goûtez, savourez, vous verrez c’est pas mal ! » l’invitation est lancée dans un sourire partagé, un pas de deux lascif et heureux, exécuté par Dom et Danaé. Ce jeune couple franco-brésilien, d’une complicité pétillante, vous ouvre la porte d’un répertoire personnel qui raconte la rencontre du solaire Brésilien et de la belle Française dans la ville merveilleuse de Rio de Janeiro. Un voyage enjoué et léger, bourré de poésie, qu’ils vous livrent au coucher du soleil, alors que la divine lumière du soir n’en finit pas de dorer les visages. Dans un éternel va-et-vient entre Capbreton et Rio, ce duo passionné chante l’amour dans toutes les langues. Sur scène, Dom répète comme un mantra « tudo bom », et l’auditoire envouté reprend en chœur, accompagnant Danaé, enfant du cirque, qui s’éloigne parfois du micro pour faire tourner son hulahoop. Une ballade exquise et lumineuse, la douceur d’une caresse brésilienne.

Philippe Dugardyn, l’enfant terrible des Landes

Guitare sèche et voix canaille, Philippe Dugardyn, l’impertinent enfant du pays, vous catapulte sur la piste de danse avec son dernier titre hommage « À Hossegor ». Un rock pur et dur, un galop espiègle pour celui qui flirte d’habitude avec énergie avec les rythmes espagnols. Il vous enveloppe par ses mélodies pimentées et irrévérencieuses, des cadences syncopées qui invitent au déhanchement. La fierté du Pays Basque, l’élégance des Landes, le mordant de l’Espagne toute proche, c’est un savoureux mélange, entêtant et attachant, un peu manouche, que livre le chaleureux Philippe Dugardyn.

Voyager loin et fêter l’identité gasconne

À Green Resort, on célèbre la diversité et on la conjugue au jour le jour en vous emmenant loin. On fête aussi le pays gascon qu’on aime passionnément.  Surprise ce soir, les tambours polynésiens retentissent dans la forêt, les danseurs chaloupés surgissent sur scènes et entraînent même les plus timides dans un « tamure » effréné. Un autre jour, c’est le carnaval de Rio, toujours, qui défile à Green Resort, un cadeau de Patrick et Querine, les propriétaires qui vivent la moitié de l’année dans la cité Carioca et aiment partager le feu de la samba. Le jazz évidemment s’empare quelquefois de la scène pour faire swinguer ceux qui rentrent d’une promenade à vélo sous les pins ou d’une belle session de surf. Et puis bien sûr, parce que Green Resort applaudit debout l’identité occitane, la traditionnelle boha, cornemuse des Landes de Gascogne, fait de rares et très applaudies apparitions, accompagnée des intrépides échassiers danseurs.

Tous ces artistes et bien d’autres dessinent l’atmosphère musicale d’un séjour à Green Resort. Une histoire particulière qui fait longtemps écho dans la mémoire…

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer